Suppression d’une classe à Bailleul le Soc Lettre aux Habitants

mercredi 21 février 2018
par  Daniel Lefebvre


 



Grandvillers aux Bois le 19 février 2018
Monsieur Daniel Lefebvre
Président du SIRS


Aux habitants de Cressonsacq, Grandvillers aux Bois, Bailleul le Soc et Rouvillers


Objet Fermeture d’une classe à Bailleul le Scoc


Madame, Monsieur,


Je me permets d’attirer votre attention, sur l’émoi, que provoque la décision prise par Monsieur le Directeur Académique d’une mesure de carte scolaire sur notre regroupement ce vendredi 16 Février 2018, entraînant une fermeture de classe à l’école de Bailleul-le-Soc pour la rentrée de septembre 2018. Décision qui s’appuie uniquement sur des données comptables et ceci sans prendre en compte les spécificités propres à notre regroupement ainsi que les efforts fournis par les élus, les enseignants et les parents, des quatre communes pour mettre à disposition des élèves le meilleur environnement possible pour « offrir à chacun la possibilité de se réaliser grâce à une école plus juste et plus soucieuse de l’accompagnement comme de leur orientation » [i] .


Conséquence d’une baisse très significative des effectifs, nos élèves seront donc répartis sur 6 classes au lieu de 7 à la rentrée prochaine. Cette baisse des effectifs est notamment due au fait qu’un trop grand nombre d’élèves domiciliés dans notre regroupement sont scolarisés dans les communes avoisinantes. Ce qu’il faut savoir, c’est que nous sommes tenus de prévoir des structures pour l’ensemble des enfants scolarisables des quatre communes. La participation de chaque commune au budget du SIRS est calculée en tenant compte des enfants, de la commune, scolarisés dans le RPI et des enfants scolarisés hors RPI. Les communes d’accueil sont susceptibles de nous facturer les frais de scolarité des enfants qu’elles accueillent, en quelque sorte « la double peine » pour les finances du RPI …


L’existence d’une septième classe, permettait une meilleure individualisation de l’enseignement et de donner à tous, en gommant les inégalités sociales, les meilleures chances de réussite et d’épanouissement personnel.


Un projet éducatif global et cohérent, a été mis en place avec la participation de tous les partenaires, c’est la qualité de ce projet éducatif qui permet de solliciter avec succès des partenaires tels que la région, le département par exemple.


Le syndicat s’est engagé dans la construction d’une cantine et d’un périscolaire avec l’aide sous forme de subventions du département, de la région et de l’état (FSIL), cela représente pour les communes un effort important, il a également équipé 4 classes de tableaux numériques avec la participation de Monsieur Olivier Dassault. La fermeture d’une classe est un signal fort qui ne peut qu’engendrer plus que du découragement de la part de tous les partenaires et être compris comme la négation des efforts entrepris par tous.


C’est pourquoi, Madame, Monsieur, nous comptons sur vous, pour nous accompagner pour le maintien de cette septième classe et la validation de tous les investissements entrepris par les communes, les élus, les enseignants, les parents et les bénévoles pour le bien des enfants.


Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments les plus dévoués


 


 Pour les Élus, les Enseignants et les Parents


Monsieur Daniel LEFEBVRE


 Président du SIRS


pour plus d’informations voir le site [http://rpi-bcgr.net/sirs/->http://rpi-bcgr.net/sirs/7]




[i]Extrait du programme pour l’éducation d’Emmanuel Macron


 


Documents joints

Suppression d'une classe à Bailleul le Soc (...)
Suppression d'une classe à Bailleul le Soc (...)

Navigation

Articles de la rubrique